Mesdames et Messieurs, chers amis internautes,

 

En accédant à la magistrature suprême en août 2009, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA,  s’assignait l’ambition d’inscrire son pays dans la voie de l’Emergence. Ainsi, « L’AVENIR EN CONFIANCE », projet de société qu’il présentait alors, en son axe n°5, enjoignait de « diversifier les sources de croissance et de développement durable ».Le deuxième septennat du chef de l’Etat poursuit résolument cette ambition qui, entre temps, s’est enrichie et précisée à travers un « Plan Stratégique Gabon Emergent, Vision 2025, PSGE ».

La Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI), Unité des Forces de Police Nationale, doit jouer pleinement sa partition dans la conduite des programmes de travail ministériel instruits par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement durable, Monsieur Lambert Noël MATHA, sur les Très Hautes Orientations du Président de la République, chef de l’Etat Chef Suprême des Forces de Défense et de Sécurité.

A la suite de mes prédécesseurs, je ne ménage aucun effort pour non seulement consolider les acquis, mais aussi et surtout renforcer la dynamique réformatrice au service d’une DGDI toujours plus proactive et toujours mieux réactive, POUR UN GABON SÛR ET PROSPERE.

Mesdames et Messieurs, chers amis internautes,

Au dernier trimestre 2017, le Gabon s’est concrètement engagé à appliquer la libre circulation des personnes en zone CEMAC, soit potentiellement près de 44 millions de citoyens communautaires circulant librement entre les 6 pays membres. A cela il ajoute un certain nombre d’accords bilatéraux d’exemption de visa avec des pays amis.

Au regard du statut migratoire qui fait du Gabon un pays classique de destination et de transit au Sud du Sahara, chacun peut comprendre l’acuité de L’EQUATION LIBERTE/SECURITE que notre pays doit négocier au quotidien.

Oui, c’est vrai, les tendances lourdes de la gouvernance mondiale commandent bien souvent de s’ouvrir pour mieux se servir sur le marché international des opportunités de développement (investissements, tourisme, transferts de technologies et de compétences, échanges d’expériences et de bonnes pratiques, etc.). C’est du reste le sens de la décision du Gabon d’adopter un régime dérogatoire de délivrance de visas aux ressortissants des pays membres du G20 et à ceux du Conseil de Coopération du Golfe ; régime qui dispense précisément les intéressés des formalités auprès des services consulaires du Gabon et leur permet de se faire délivrer le visa à l’arrivée, aux postes frontières homologués  du pays.

 Mesdames et Messieurs, chers amis internautes,

Depuis trois (3) ans, vous naviguez sur Site Internet https://www.dgdi.ga/.  Vous y trouvez des informations relatives au service public offert par la DGDI.

Le succès de ce site web, en ce qu’il favorise la fluidité dans le traitement des dossiers de l’émi-immigration grâce à une compréhension partagée des procédures est donc d’abord à l’actif de l’empathie et de la bienséance des internautes que je remercie sincèrement.

Alors que le visa électronique,  e-Visa (https://evisa.dgdi.ga/.) poursuit son ancrage dans l’usage des voyageurs internationaux, nous allons améliorer le dispositif du contrôle automatique et accéléré aux frontières (e-Gate), en particulier dans les trois (3) aéroports internationaux du Gabon.

Dans le même temps, nous veillerons à ce que le service au public, tant au niveau du Siège à Libreville qu’au niveau des services déconcentrés (Antennes Extérieures et de l’Intérieur du pays) soit de qualité plus grande en termes d’accueil et de diligence.

Mesdames et Messieurs, chers amis internautes,

En vous renouvelant mes remerciements et vous souhaitant toujours plus nombreux et toujours plus enthousiastes sur le Site WEB de la DGDI, VOTRE SITE, je vous prie de recevoir, mes chaleureuses et cordiales salutations-//-

 Général de Division Antoine Francis Mbou,

Directeur Général.